3 Causes qui conduisent à l’échec aux examens

Conseils pour les examens :

Les deux examens approchent doucement, mais surement. Les élèves malins commencent déjà à fouiller dans leurs cours et collecter les résumés des matières pour se préparer à la fin de l’année scolaire.

Le temps passe très vite, et la plupart des élèves ne se rendent pas compte de ceci.

Nous avons observés les élèves de très près, nous avons conclus que 3 raisons principales peuvent conduire à l’échec à l’examen, que ce soit pour le national ou le régional :

  • Sous estimer la charge de la révision

Personne ne peut nier que la révision des examens ne se fait d’habitude que la fin de l’année scolaire, mais quand-même nous connaissons tous des cas d’élèves qui ont commencé la révision assez tardivement et qui ont fini par avoir une très bonne note.

Un simple hasard ? Pas du tout !

En effet, lorsque tu commence ta révision en fin d’année, sache que la tâche te sera beaucoup plus facile si tu as tout le « matériel » de travail dont tu as besoin : cours, exercices, anciens examens corrigés, résumés et documents supports.

Pour collecter tous ces éléments, il te faudra commencer à t’y mettre 2 mois au moins à l’avance. Parce qu’une bonne partie du temps consacré à la révision est consacrée à des tâches inutiles : chercher les cours de chaque matière, organiser les cours, résumer les cours, noter les astuces de chaque cours séparément.

Nous avons posé la question de la gestion de la charge des révisions à un ancien élève réussi au bac, il nous a répondu comme suit :

« Ce que je peux vous dire, c’est que dès le début de l’année scolaire, surtout au deuxième semestre, j’avais des dossiers de chaque matière. Dans chaque dossier je met les résumés de chaque chapitre (résumé d’une seule à deux feuilles maximum) ainsi que les astuces collectées et les pièges que j’ai eu dans les contrôles en classe.

Ce travail m’a permis de me retrouver, un mois avant l’examen, avec tous les cours et toutes les astuces qui me sont nécessaires pour l’examen. Alors que certains élèves perdent le temps précieux avant l’examen à chercher les cours et à les résumer ».

  • Avoir un cumul de défaillances

Le cerveau humain cherche toujours le chemin le plus court, et de nature, il te rassure quand tu n’as pas compris un cours en te filant cette idée « pas de souci, l’examen c’est encore loin ! »

Tu te laisses emporter par cette assurance, jusqu’à ce que ce même cerveau vienne te dire «Oups ! l’examen arrive bientôt et tu as beaucoup de défaillances ».

Ne laisse pas ton cerveau te donner cette fausse assurance : un cours non compris, une astuce non assimilée ou un chapitre sauté, ça reviendra vers toi en fin d’année.

Fais tout ce que tu peux durant l’année scolaire pour empêcher ce cumul des défaillances, personne ne te le dira et nous te le disons maintenant : ne laisse aucun chapitre du cours finir sans t’assurer que tu as TOUT compris.

A l’examen, tu seras examiné en considérant que tu as tout étudié et que tu as tout compris, donc ne t’aventure pas à ignorer un chapitre du cours « que tu n’aime pas » , personne ne te demande d’aimer les matières, mais de les comprendre pour t’en sortir le jour de l’examen.

  • Développer l’excès du stress :

Nous ne sommes pas un de ces sites web qui te diront « tu dois avoir confiance en toi et être courageux » , c’est l’examen et nous savons parfaitement bien que tout le monde aura peur, mais ce que nous aimerons te dire cher lecteur, c’est que cette peur varie entre une personne et une autre.

Déjà pour la casser et la détruire, tu devras être bien préparé, les élèves bien préparés à l’examen sont déjà bien plus mieux dans leur moral que les autres. Vu qu’ils savent bien qu’ils vont s’en sortir.

Un peu de stress te permet d’être efficace et sérieux dans ta révision, c’est justifié. Mais se sentir obligé de stresser et d’avoir peur rien que parce que c’est l’examen, ce n’est pas pour ton intérêt.

Nous n’avons pas de recette magique pour combattre le stress, mais nous pouvons te dire une chose qui te permettra de mesurer le risque et te sentir moins frustré : tu peux mettre devant toi tous les scénarios possibles :

  • Plan A : j’obtiens une très bonne note voici ce que je vais faire
  • Plan B : j’obtiens une bonne note voici ce que je vais faire
  • Plan C : j’obtiens une note moyenne voici ce que je vais faire
  • Plan D : j’échoue à l’examen voici ce que je vais faire

Tu vois comment c’est facile de lister tous les cas possibles et savoir quel chemin emprunter quand tes plans ne marchent pas ?

Avoir une réponse à chaque question te permettra de te sentir beaucoup plus rassuré, puisque quoiqu’il arrive au Plan A tu as un toujours un Plan B, C ou D.

Ceci est utilisé dans le monde du travail, dans le militaire, dans toutes les disciplines : on envisage toujours les différents scénarios possibles, on met un plan pour chaque scénario.

Donc, tu peux comprendre que le stress excessif est dû en premier lieu à un manque de prévoyance, tu dois donc te considérer dans une aventure qui pourra avoir différents résultats.

En ayant des plans de secours à tes cotés, et en révisant au même temps, tu seras beaucoup plus à l’aise que d’autres élèves.

On espère avoir pu clarifier ces 3 causes d’échec pour toi, met-toi au travail dès aujourd’hui n’attend plus le bon moment, le bon moment c’est maintenant.

Bonne chance.

thumb

Nourddine Harmouche / Responsable de Rédaction sur Prepabac.ma

Nourddine a accumulé plus de 4 années d'expérience sur la thématique éducation et orientation au Maroc. En parallèle de ses études dans une grande école de commerce, il s'occupe également de la rédaction sur 9rayti.Com et Concourat.Com.
Aujourd'hui, Nourddine cherche à créer des contenus simples et accessibles pour répondre aux différentes interrogations des élèves et étudiants marocains.