Examen national et régional 2016 : conseils pour les élèves

لقراءة المقال باللغة العربية : إضغط هنا

Le compte à rebours pour les examens de l’année 2016 a déjà commencé, les élèves en première année et deuxième année du baccalauréat ont déjà commencé la préparation pour les examens nationaux et régionaux.

La préparation des examens est une phase sensible, puisque l’élève est amené à préparer ses examens en pleine concentration tout en combattant les idées négatives qu’il peut avoir en révisant.

Nous te donnons ici quelques conseils concrets que tu peux utiliser tout de suite, nous ne voudrions ne pas te faire perdre ton temps à lire des conseils qui ne servent pas grand-chose.

  • Tu n’es pas le(a) seul(e) qui n’a pas de temps :

Pense profondément à ceci : tous les élèves marocains ont des contrôles continus, tous les élèves ont des devoirs à préparer pour le cours, tous les élèves ne commencent la révision qu’en fin d’année scolaire.

Très peu d’élèves font partie de la catégorie qui commence la révision 2 mois à l’avance !

Donc rassure toi : tu n’es pas loin derrière, il n’y a pas de « trop tard » en ce qui concerne la préparation pour l’examen. A force de noyer dans les pensées négatives, tu te donnes l’impression que tu es le(a) seul(e) à réviser l’examen alors que tous les élèves marocain(e)s passent par la même expérience que toi.

Ce qui change entre un élève et un autre, c’est la méthode de gestion du temps. La méthode dont on gère le temps affecte directement les résultats obtenus à l’examen.

  • Sois réaliste avec toi-même :

Il est important de préparer ses examens, mais il est beaucoup plus important de savoir pourquoi l’on prépare les examens. Tu peux t’acharner  à préparer tes examens à l’aveuglette mais tu risques de rater des occasions importantes.

Etre réaliste avec soi-même veut dire : se fixer une note  « possible » à atteindre, malgré la difficulté. En fixant une note à avoir, tu auras une idée sur la qualité de la révision que tu dois assurer et le nombre d’heures à consacrer pour chaque matière.

Supposons que tu es en branche Sciences Physiques et tu te fixes l’objectif d’avoir un 15/20 au bac, ce qui est très réaliste. Tu dois décomposer ce 15/20 et en déduire les notes de chaque matière  en tenant compte des coefficients, comme ça tu sauras quelle est la matière qui devra prendre le plus de temps.

Au final, tu auras une idée sur la note que tu comptes avoir. En faisant cela, tu auras plus de motivation et plus d’envie de te réveiller tôt le matin pour réviser.

  • Révise bien, mais repose toi bien quand même!

La même erreur que font beaucoup de bacheliers, qui se croient intelligents : réviser 24heures/24 et 7jours/7 et sans arrêt. Tu penses qu’ils en tirent quelque chose ?

Pas du tout !

C’est bien de consacrer la majorité de son temps pour la révision, mais ça ne veut pas dire qu’il ne faut plus respirer, manger, dormir ou voir le soleil.

Essaies de t’organiser pour commencer ta révision  pour te réveiller à 6 heures ou 7 heures du matin, et commencer la révision effective à 8h00, sans retards et sans distractions. Si tu commences ta journée à 8 heures du matin. Avec une pause entre midi et 14h00, et une autre pause entre 18h et 19h30, tu auras 12 heures de révisions par jour.

Ce n’est pas un secret que le cerveau et le corps ont absolument besoin de se reposer pour capter les informations et les assimiler : une heure de révision à cerveau reposé, est beaucoup plus rentable d’une journée de révision sans concentration.

  • Résiste à la guerre émotionnelle autant que tu pourras :

Tout le monde étudie le même programme et passe les mêmes épreuves, et pourtant les différences des notes sont flagrantes.

La « guerre émotionnelle » entre l’élève et l’angoisse, n’est pas négligeable ! Certains élèves se laissent livrés à la peur et l’inquiétude avant l’examen, même s’ils sont brillants et qu’ils préparent bien leurs examens.

La tâche de révision devient très lourde et pénible lorsqu’on la mélange avec le stress, l’angoisse et la peur inutile.

Que peut-on te dire pour te rassurer ? N’aie pas peur…? Non.

Pour contrarier la peur et garder son moral haut, il faut être méthodique avec ses craintes et ses peurs, voici une liste de ce qui ferait peur à un bachelier avant de passer l’examen :

Ne pas pouvoir finir la révision avant le jour de l’examen

Ne pas pouvoir se concentrer le jour de l’examen.

Tomber sur une épreuve difficile le jour de l’examen.

Ne pas se réveiller tôt le jour de l’examen.

Fournir  de mauvaises réponses à l’examen.

Chaque crainte dans la liste ci-dessus est contrôlable par un simple constat de la réalité, voici ce que nous en pensons, selon leur ordre, nous te répondons à propos de ces peurs :

  • La révision parfaite et totale, n’existe nulle part ! Même les éléments les plus brillants ratent des parties des cours dans leur révision, essaie de réviser le maximum des cours que tu peux, mais tu n’es pas obligé de tout réviser en totalité (à l’exception des chapitres principaux).
  • L’absence de concentration le jour de est dû au manque de sommeil et l’épuisement de ses efforts, tu dois t’assurer de bien dormir les derniers jours avant l’examen pour être en forme. La peur peut-être alimente ce manque de concentration, pour en finir avec cette peur essaie de te concentrer ses tes points forts.
  • Clarifions ce point une fois pour toute : il n’y a jamais d’épreuve difficile à l’examen ! La simple raison pour ceci est que le ministère n’a pas intérêt à faire redoubler ou échouer un taux élevé de bacheliers. Sache que le taux de réussite au bac au Maroc n’est que de 51% ! alors qu’en France, il atteint les 87 %, donc le ministère n’a pas intérêt à te faire échouer mais plutôt t’aider à mieux t’en sortir à l’examen, rassure toi.
  • Dors tôt pour te réveiller tôt, on ne dira pas plus que ça (et programme 3 téléphones chez toi pour te réveiller).
  • Quand tu révises assez suffisamment, le risque de ne pas bien répondre est réduit.

Il est donc clair que chaque inquiétude n’est pas forcément justifiée, tu dois donc chercher des réponses directes et claires à tes questionnements, et ne plus te livrer à des idées négatives.

Dernier mot , et bon courage …!

Nous pourrions te donner un nombre infini de conseils mais tu ne pourras pas avancer si tu ne te mets pas sérieusement au travail.

Tu es le(a) seul(e) garant(e) de ta réussite, donc élimine tous les bruits externes et concentre-toi sur tes cours et tes exercices, il y a encore assez de temps pour réviser et assurer à l’examen.

Qu’as-tu vraiment à perdre dans cet examen ? Rien !

Reprend ton courage, organise ta journée, organise tes cours, demande de l’aide, concentre-toi durant la révision, et surtout : rêve d’un futur glorieux !

Et au pire des cas, si tu n’atteins pas tes objectifs, tu as toute ta vie pour le faire

Bonne chance.

NB : n’oublies pas de partager l’article avec tes amis sur Facebook, on sait jamais qui en aura besoin.

thumb

Nourddine Harmouche / Responsable de Rédaction sur Prepabac.ma

Nourddine a accumulé plus de 4 années d'expérience sur la thématique éducation et orientation au Maroc. En parallèle de ses études dans une grande école de commerce, il s'occupe également de la rédaction sur 9rayti.Com et Concourat.Com.
Aujourd'hui, Nourddine cherche à créer des contenus simples et accessibles pour répondre aux différentes interrogations des élèves et étudiants marocains.